Une licorne, la startup qui devient grande

startup-licorne-Loris-bricard

Créé une startup qui atteint le milliard de dollars de valorisation, à savoir une « licorne », est le rêve ultime de tout entrepreneur. Pour y arriver, de nombreux obstacles devront être franchis. Face à l’adversité, mieux vaut être bien accompagné, voire entouré, dans le but de relever les défis à plusieurs en s’épaulant. Il est donc primordial pour les créateurs d’entreprises de trouver les bonnes personnes pour créer son entreprise.

Le cas Uber : l’alliance des compétences

Rares sont les licornes qui ont entièrement été fondées par une seule personne. La startup californienne Uber est l’une des startups qui illustrent bien les atouts d’un travail en équipe. En effet, l’application permettant de mettre en relation des usagers et des chauffeurs privés a été créée officiellement en 2009 par trois entrepreneurs.

Uber est le fruit d’une coopération fructueuse entre plusieurs talents : avec un prototype d’application sur iOS qu’il a lui-même créé, Garrett Camp est allé chercher Travis Kalanik en le convaincant de le rejoindre dans cette aventure. Ce dernier est devenu Chief Incubator du projet en charge du lancement de l’application. Ainsi, de par leur esprit d’équipe, ils ont réussi à réunir les diverses compétences nécessaires du fait de leur complémentarité : c’est l’équipe qui a permis de compenser les faiblesses des uns en s’appuyant sur les forces des autres. Il est donc primordial pour un fondateur de startup de bien s’entourer.

On ne réussit jamais seul : mieux vaut bien s’entourer

De multiples erreurs sont souvent commises par les créateurs d’entreprises. Parmi elles, celle d’être seul est l’une des plus répandues. Même s’il est très compliqué de s’associer, cela s’avère néanmoins utile voire nécessaire : la complémentarité des profils, la démultiplication des énergies et des idées ainsi que le soutien mutuel sont autant d’éléments indispensables à la réussite d’une startup.

Etre seul, c’est s’enfermer dans la solitude, situation parfaite pour déprimer, alors même que mener un projet est avant tout une question de morale et de volonté. Statistiquement, les gens seuls qui réussissent sont rares. Ce n’est pas forcément le fait d’être seul qui fait échouer mais cela montre l’incapacité qu’a un entrepreneur à convaincre autour de lui : s’il est incapable de motiver un proche de le rejoindre, comment peut-il attirer des clients ?

Lorsque l’on commence un projet seul, il faut être en capacité d’intégrer une autre personne en cours de route à un important niveau de responsabilité. Sans cela, l’entente ne peut pas fonctionner dans la durée sur de bonnes bases. La première cause d’échec d’un projet de startup est une dispute entre créateurs. S’associer à quelqu’un est un risque, sur le modèle des difficultés que peut connaitre un couple. Le problème de la confiance parait alors compliqué à surmonter. Cependant, cela ne prend du temps pour accorder sa confiance que lorsque l’on n’est pas avec la bonne personne. Trouver la personne idéale peut s’avérer compliqué mais une fois que la relation est établie, la confiance est alors quasi-immédiate !

Conclusion : Les avantages d’une direction partagée

Devenir une licorne, c’est possible à condition d’avoir une bonne équipe. Personne ne peut prétendre détenir tout seul les clés du succès, et surtout posséder toutes les compétences, d’où l’importance de bien s’entourer. Pour des patrons de PME-PMI, la solution réside peut-être dans l’utilisation des services de la direction partagée afin d’agréger les meilleurs pour constituer une équipe forte dans l’exécution, mais aussi de s’assurer un accompagnement adapté.

 

 

Laisser un commentaire